Seine en scène

Monter à bord d’un navire marchand et remonter la Seine de son embouchure jusqu’à Rouen. 74 miles.

En cette après-midi printanière, sur la passerelle extérieure du Polstream, cargo céréalier battant pavillon polonais, je capte en panoramique les berges de la Seine. Sur la rive droite des chevaux sauvages paissent dans les marais ou des étendues d’eaux salines côtoient des herbes hautes ployant sous les caprices du vent. Ce long et lent travelling met en perspective forêts, falaises, pâtures, champs de pommiers, sites remarquables comme l’abbaye de Jumièges, la chaise de Gargantua, les ponts de Tancarville et de Normandie, les églises de Saint-Martin de Boscherviller, … Chaque méandre du fleuve nous ouvre à l’histoire de ses rives, à son patrimoine naturel, historique, architectural et industriel.

En cette après-midi printanière, sur la passerelle extérieure du Polstream, cargo céréalier battant pavillon polonais, je capte en panoramique les berges de la Seine. Sur la rive droite des chevaux sauvages paissent dans les marais ou des étendues d’eaux salines côtoient des herbes hautes ployant sous les caprices du vent. Ce long et lent travelling met en perspective forêts, falaises, pâtures, champs de pommiers, sites remarquables comme l’abbaye de Jumièges, la chaise de Gargantua, les ponts de Tancarville et de Normandie, les églises de Saint-Martin de Boscherviller, … Chaque méandre du fleuve nous ouvre à l’histoire de ses rives, à son patrimoine naturel, historique, architectural et industriel.