La fabrique de l’oubli
19
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-19,wp-custom-logo,theme-bridge,bridge-core-2.1.6,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,paspartu_enabled,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,columns-4,qode-theme-ver-20.3,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive
Category
Documentaire
La fabrique de l’oubli

En1962, la signature des accords d’Evian met un terme à une guerre qui ne disait pas son nom. L’Algérie obtient son indépendance. Des milliers de familles de Harkis arrivent en France. A la violence du déracinement et aux horreurs de la guerre succède celle des cités d’accueil, des camps de transit, des hameaux de forestage, puis celle de la relégation sociale, culturelle et économique. Depuis la lente fermeture de ces lieux à compter de 1975, la nature reprend progressivement ses droits. Le temps fait son œuvre. Les empreintes s’effacent vouant cette tranche de l’histoire à un inexorable oubli.

C’est la question de l’exercice de la mémoire qui se pose ici ; celle de la difficulté de se construire sur les silences du passé. Ce travail documentaire est réalisé avec le soutien du dispositif d’aide à la création de la région Occitanie.